Vous êtes ici

Retour sur la semaine du développement durable du Lycée Chateaubriand

 

Cette année, la semaine du développement durable qui s’est déroulée du 14 au 18 novembre a été particulièrement riche en activités. De la maternelle au lycée, en passant par l’élémentaire et le collège, c’est tout Chateau qui a mis la main à la pâte !

 

En maternelle

Au travers d’une activité ludique, les MS1 ont appris les différents termes du tri sélectif. 

 

         

 

Pour rendre l'activité plus réelle, les élèves ont trié en classe de vrais déchets, auparavant nettoyés par leur enseignante : du papier, du carton, des boîtes d'œufs, des bouteilles en plastique, des canettes en aluminium, de petits pots en verre, des bouchons, des feuilles, etc.

 

 

Les PS quant à eux ont participé à un atelier de réalisation de papier recyclé et à un nettoyage du parc. Des petites gouttes d'eau face aux défis du développement durable, mais les plus jeunes ont montré l'exemple !

 

        

 

À l'élémentaire

L’heure du déjeuner est souvent l’occasion de nombreux gaspillages à la cantine. Pour la semaine du DD, il a été demandé aux élèves de ne prendre que ce qu’ils allaient réellement manger. Résultat : des plateaux vides et des poubelles moins pleines !

 

        

 

Les élèves ont pu également découvrir toute une série de jeux sérieux autour du développement durable, en se rendant sur le site de l’académie de Besançon : http://edd.ac-besancon.fr/jeux-serieux/.

 

ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE À LA BCD

Les classes de CM1 et CM2 ont participé à une séance d’Éducation au Développement Durable à la BCD élémentaire. Il a été question de l’Agenda 2030 et des 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

 

    

 

Les élèves ont découvert l’exposition proposée par les Bibliothèques de France et les ressources disponibles à la BCD, à retrouver également sur Hibouthèque.

 

        

 

Citoyenneté, justice, changement climatique et environnement : ils ont cherché l’inspiration pour agir à travers deux vidéos (ci-dessous) proposées par le World’s Largest Lesson, en collaboration avec l’UNICEF et L’UNESCO.

Au collège et au lycée

À l'initiative des éco délégués et des élèves écoresponsables ont effectué un nettoyage de la rue devant Patrizi et Malpighi.

 

        

 

Les abeilles, nos très chères amies

La FAI (Fédération des apiculteurs italiens) collabore depuis plusieurs années avec le Lycée Chateaubriand au travers de démonstrations pratiques d'apiculture. À l’occasion de la semaine du DD, le président national de la FAI, Raffaele Cirone, est venu expliqué aux élèves expliqué le rôle de cet insecte, ami de l'homme, et qui est le pollinisateur le plus important de nos écosystèmes ruraux, urbains et naturels. 

 

    

 

Fabrizio Piacenti, expert apicole de la FAI, a présenté la biologie et la vie des ruches, le travail et les outils des apiculteurs, ainsi que les différents produits que l'on peut obtenir de l'apiculture. Enfin, les élèves et les enseignants ont pu goûter différents types de miel, comprendre la valeur et la signification des différences organoleptiques et acquérir des connaissances sur la valeur de l'agriculture durable et l'importance de la relation entre les humains et les abeilles et autres insectes pollinisateurs. 

 

    

 

Conférence sur les violences de genre

Dans le cadre du projet Scarpe rosse de Medicina e Arte de la Sapienza une conférence portant sur la violence à l'égard des femmes, ouverte aux élèves de la 4e à la Terminale, a été organisée au CDI de Patrizi.

 

        

 

Tour à tour, les intervenantes ont présenté le projet Scarpe rosse accompagnée d’une synthèse de l'histoire du féminisme. Le sujet des violences de genre et le circuit d'accueil, d'aide et de prise en charge des victimes ont été ensuite abordés.

 

 

Un grand merci aux intervenantes : Arianna Serafini (pédagogue à l'association Differenza donna et responsable du centre antiviolence Franca Viola de Rome), Filomena Occhiuzzi – (avocate et chercheuse à l’Université de Milan), Jole Falco (artiste et professeure de soutien et d'histoire de l'art au collège Giosuè Borsi),  Stefania Mardente et Roberta Misasi (responsables de projet au sein du département de médecine expérimentale de La Sapienza).