Tu sei qui

Orientation

Nouveauté 2015, le “Parcours Avenir” se substitue à l’ancien “Parcours de découverte des métiers et des formations”. Il est constitué d’un ensemble d’activités cohérentes et progressives, menées dans le cadre des enseignements, de temps spécifiques d’accompagnement personnalisé ou encore de stages d’observation en milieu professionnel. Il prend en compte les besoins particulier de chaque élève, notamment ceux en situation de handicap. Son objectif est de permettre à chaque élève de la 6ème à la Terminale de : comprendre le monde économique et professionnel ainsi que la diversité des métiers et des formations  ; développer son sens de l'engagement et de l'initiative ; élaborer son projet d'orientation scolaire et professionnelle. Plus d’informations sur le parcours avenir peuvent être trouvées sur la page suivante : http://eduscol.education.fr/cid46878/le-parcours-decouverte-des-metiers-des-formations.html Niveaux Contenus Activités proposées et supports pédagogiques utilisés Calendrier Sixième Premier trimestre :  travail  sur les différents secteurs  d’activité avec le professeur d’histoire géographie (1 heure) Deuxième trimestre :  travail sur les métiers -  découverte du site de l’ONISEP et de la partie orientation du site du CDI avec le professeur principal (2 heures) Troisième trimestre : reprendre le travail du deuxième trimestre (1 heure) Site ONISEP pour le collège Rubrique orientation du portail Esidoc des CDI Strohl fern http://1279997b.esidoc.fr/ À fixer par le professeur principal et les enseignants concernés Cinquième Premier trimestre :  travail  sur les différents secteurs  d’activité avec le professeur d’histoire géographie et leur évolution au cours du temps (1 heure)   Deuxième trimestre :  travail sur les métiers -  découverte du site de l’ONISEP et de la partie orientation du site du CDI avec le professeur principal (2 heures) Troisième trimestre : rédaction de la fiche métier d’un parent rédigée à la première personne du singulier avec le professeur de français (1 heure) Site ONISEP pour le collège, Rubrique orientation du portail Esidoc des CDI Strohl fern http://1279997b.esidoc.fr/ CDI Patrizi http://1270007t.esidoc.fr/ À fixer par le professeur principal et les enseignants concernés Quatrième Premier trimestre :  travail  par secteur - choisir par groupes un secteur d’activité et choisir quelques métiers de ce secteur. Reconnaître les niveaux de formation des différents métiers. Présenter ensuite quelques métiers à l’ensemble de la classe par un schéma, un sketch… (professeur principal - 2 heures) Deuxième trimestre :  rédiger une fiche métier pour le journal du collège (enseignants concernés par le journal du collège  - 1 heures) Troisième trimestre : réaliser une interview d’un professionnel et comparer avec les idées préconçues. Exprimer ses centres intérêt.  (professeur principal - 2 heures) Pour les vidéos des métiers Lien Video Onisep À fixer par le professeur principal Troisième Premier trimestre : description du stage d’observation (professeur principal et PRIO - 1 h). Début des recherches d’un lieu pour le stage avant les vacances de la Toussaint. Pour le retour des vacances de Noël les élèves doivent idéalement avoir trouvé leur lieu de stage Deuxième trimestre : préparation au stage - convention de stage, aspect pratiques liés aux horaires et au lieu de stage, à la manière de se décrire et  de se présenter, aux attentes… - (professeur principal et PRIO - 3h) Troisième trimestre : avec le professeur principal, exploitation du stage avec réalisation d’une vidéo de 2 à 3 minutes de présentation et de bilan du stage (2 h). Dans la vidéo l’élève peut répondre aux questions suivantes : brève présentation de l’entreprise, activités pendant le stage, apports du stage (positifs et négatifs), intérêt ou pas par ce secteur d’activité / entreprise / administration Découverte des enseignements d’exploration, par exemple par la participation des élèves de 3ème au déroulement d’une séance des deux enseignements d’exploration (1h) Lien Stages Lien Enseignements Exploration Rubrique orientation du portail Esidoc des CDI Strohl fern http://1279997b.esidoc.fr/ CDI Patrizi http://1270007t.esidoc.fr/ Classeurs CIDJ du CDI et revues de l’Onisep Recherche du stage : automne Stage : du 9 au 12 mars 2015 Exploitation du stage : fin mars/mi-avril Préparation de la seconde : à partir de l’hiver Seconde Premier trimestre : connaître les personnes ressources et savoir solliciter un conseil, relier des critères personnels explicites à certaines professions. Décrire les attentes des parents, du lycée…   (professeur principal - 2 h) Deuxième trimestre : découverte du contenu des séries L, ES et S et leur débouchés. (professeur principal - 2h) Troisième trimestre : réflexion sur la  reproduction de certains modèles liés par exemple au sexe, au niveau culturel, social... (prof. principal et/ou prof. ECJS  - 1h). Description des rémunérations liées au travail - pénibilité, qualification, ancienneté…. - (prof. principal et/ou prof. SES - 1h) Lien Metiers Gouts Rubrique orientation du portail Esidoc des CDI Strohl fern http://1279997b.esidoc.fr/ CDI Patrizi http://1270007t.esidoc.fr/ Classeurs CIDJ du CDI et revues de l’Onisep À coordonner entre les différents enseignants (prof. principal, ECJS, SES) Première Premier trimestre : organiser le forum de l’orientation avec les élèves, présentation de l’enseignement supérieur en France avec ses spécificités par rapport aux autres pays européens (Italie par exemple).  Bilan du forum. Deuxième trimestre : utilisation du logiciel Inforizon (CDI). Début des entretiens personnalisés d’orientation, déplacement sur un lieu de production. Préparation à la journée passée dans un établissement supérieur. Comparaison d’établissements offrant la même formation. Troisième trimestre : initiation à Admission Post-Bac (APB). Repérage de la grande variété de parcours possibles pour atteindre un même objectif. Faire le bilan de ses talents. Forum de l’orientation : utilisation d’un cahier des charges pour les intervenants. Organiser à l’AGIS (au lieu qu’à l’université) la journée du vendredi. Séparer en deux demi-journées les thématiques différentes Lien Entretien Académie Nancy Metz Orientation AEFE Questionnaire Metiers À fixer par le professeur principal Terminale Premier trimestre :  logiciel Inforizon (CDI) : suite. Les établissements d’enseignements supérieur, les doubles diplômes, les bourses excellence-major. Service d’orientation dématérialisé (mail, téléphone, tchat). Coût des études supérieures. Participation aux journées portes ouvertes dans les établissements d’enseignement supérieur. Accompagnement post-bac organisé par le lycée. Forum de l’orientation. Deuxième trimestre :  Admission Post-Bac (APB) et hiérarchisation des choix.  Comparer les objectifs et les contenus des formations supérieures. Diversifier et croiser les sources d’informations. Statistiques de réussite aux examens/concours.  Participation aux journées portes ouvertes dans les établissements d’enseignement supérieur. Troisième trimestre : procédures spécifiques aux filières, et aux établissements d’enseignement supérieur (préparation aux entretiens, rédaction de lettres de motivation, de CV...). Hiérarchisation des choix sur APB. Orientation AEFE Questionnaire Metiers Mon Orientation en ligne Campus France À fixer par le professeur principal  
Personnel Ressource en Information et Orientation Définition Le personnel ressource en information et orientation (PRIO) est un membre de l’équipe de l’établissement : un professeur, un documentaliste, un CPE ou un proviseur adjoint. Il doit être clairement identifié dans l’établissement et connu du Service Orientation et Enseignement Supérieur (SORES) de l’Agence. Il remplit une fonction de référent et de relais auprès de l’équipe, des élèves et de leurs parents, pour tout ce qui a trait à l’information et l’orientation. Positionnement Le PRIO travaille sous l’autorité du chef d’établissement, qui pilote la mise en oeuvre du volet Information et orientation inscrit au Projet d’Établissement, et en lien avec l’équipe enseignante. Avec le Chef d’établissement, à qui il rend compte, le PRIO est l’interlocuteur privilégié du Service Orientation et Enseignement Supérieur de l’AEFE pour tout ce qui relève de l’information et de l’orientation des élèves de l’établissement. Moyens Les différentes missions du PRIO sont définies au regard du temps qui lui est accordé pour cette fonction, et/ou avec un accent sur telle ou telle action en fonction de ses compétences particulières. Le PRIO peut bénéficier d’une décharge qui sera arrêtée au regard du statut de la personne et des spécificités de l’établissement. Missions Participer à la définition et à la mise en oeuvre du Information et Orientation de l’établissement ; Assurer la veille documentaire ; Organiser des stages, forums et salons, journées portes ouvertes, conférences ; Venir en appui aux professeurs principaux pour les entretiens et les relations avec les familles ; Aider les chefs d’établissements à la rédaction des demandes de formation en orientation. Contacts Les PRIO de l’établissement sont : Lorenzo Nasi, professeur de Sciences Physiques et Chimiques Martine Tomasini, professeur de Sciences Économiques et Sociales Autres personnels chargés d’orientation Sont également compétentes en matières d’orientation les professeurs documentalistes du CCC, Mesdames Agnès Leone et Isabelle Colin et la responsable du bureau Orientation du lycée, Madame Lorenza Coronas.
De quoi s’agit-il ? Le stage de 3ème est un stage d'observation qui a pour vocation de permettre la découverte du monde du travail ainsi que les différents métiers de l'entreprise. Obligatoire pour tous les élèves des classes de troisième, il se déroule dans les entreprises, les associations, les administrations, les établissements publics ou les collectivités territoriales, aux conditions prévues par le code du travail. Il a pour objectif de « sensibiliser les élèves à l'environnement technologique, économique et professionnel en liaison avec les programmes d'enseignement, notamment dans le cadre de l'éducation à l'orientation », jouant donc un rôle important permettant à l’élève de trouver sa voix et de penser sereinement à son avenir professionnel. Au lycée Chateaubriand un calendrier est mis en place pour encadrer l’élève dans ses démarches, commençant en octobre par la recherche de l’entreprise et se concluant en mars par la période d’observation proprement dite. Durant toute cette période, une méthodologie est inculquée à l’élève : Découverte du secteur d’activité Découverte de l’environnement professionnel Préparation de l’entretien (lettre, tenue, prise de RDV...) Apprendre à gérer l’éventuel échec Qui concerne-t-il ? Les élèves âgés de quatorze ans et plus peuvent effectuer des séquences d'observation dans les entreprises, les associations, les administrations, les établissements publics ou les collectivités territoriales, aux conditions prévues à l'article L. 4153-1 du code du travail. Pour les élèves âgés de moins de 14 ans sont autorisés, selon l'article L. 4153-5 du code du travail, à accomplir des séquences d'observation « [...] dans les établissements où ne sont employés que les membres de la famille sous l'autorité soit du père, soit de la mère, soit du tuteur [...] ». Les textes de référence Textes français Article D. 332-14 du code de l'éducation [article 8 du décret du 24 août 2005 relatif aux dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves au collège] Articles D. 331-1 et suivants du code de l'éducation [décret n° 2003-812 du 26-8-2003  relatif aux modalités d'accueil en milieu professionnel d'élèves mineurs de moins de seize ans] Arrêté du 14 février 2005 (BOEN n°11 du 17-3-2005) relatif à l'enseignement de l'option facultative de découverte professionnelle (trois heures hebdomadaires) en classe de troisième Circulaire n°2003-134 du 8 septembre 2003 (BOEN n°32 du 18-9-2003) relative aux modalités d'accueil en milieu professionnel d'élèves mineurs de moins de 16 ans circulaire n°2003-203 du 17 novembre 2003 (BOEN n°44 du 27-11-2013) relative à la convention type concernant les périodes de formations en milieu professionnel à l'étranger des élèves en formation professionnelle de niveau V et IV Code du travail Article L. 4153-1 Il est interdit d'employer des travailleurs de moins de seize ans, sauf s'il s'agit : 1° De mineurs de quinze ans et plus titulaires d'un contrat d'apprentissage, dans les conditions prévues à l'article L. 6222-1 ; 2° D'élèves de l'enseignement général lorsqu'ils font des visites d'information organisées par leurs enseignants ou, durant les deux dernières années de leur scolarité obligatoire, lorsqu'ils suivent des périodes d'observation mentionnées à l'article L. 332-3-1 du code de l'éducation ou des séquences d'observation et selon des modalités déterminées par décret ; 3° D'élèves qui suivent un enseignement alterné ou un enseignement professionnel durant les deux dernières années de leur scolarité obligatoire, lorsqu'ils accomplissent des stages d'initiation, d'application ou des périodes de formation en milieu professionnel selon des modalités déterminées par décret. Article L. 4153-5 Les dispositions des articles L. 4153-1 à L. 4153-3 ne sont pas applicables dans les établissements où ne sont employés que les membres de la famille sous l'autorité soit du père, soit de la mère, soit du tuteur, sous réserve qu'il s'agisse de travaux occasionnels ou de courte durée, ne pouvant présenter des risques pour leur santé ou leur sécurité. La liste de ces travaux est déterminée par décret. Textes italiens Le “ stage d’observation”  est une activité d’orientation et de première approche au monde du travail qui se réalise au travers d’une visite en milieu professionnel sans aucune prestation de travail/activité mais  exclusivement  avec  une  finalité  d’observation  du  contexte  dans  une  perspective  d’auto-orientation pour tout âge.  C’est une expérience conforme aux indications nationales du MIUR pour l’orientation  permanente  du  19  février  2014  qui  ne  rentre  pas  en  compte  dans  le  cadre  de l’expérience d’alternance école/travail relatif au D. législatif du 15/04/2005.
Afin de répondre aux nombreuses questions des lycéens sur les formations disponibles après le Baccalauréat, le forum des métiers et des formations du lycée Chateaubriand propose : un large panorama des secteurs d’activités professionnelles et de très nombreuses familles de métiers ; des informations sur les métiers et les filières de formation ; la rencontre de professionnels de l’orientation ; une occasion pour les filles et les garçons d’explorer de nouveaux métiers. Le forum des formations 2016 du Lycée Chateaubriand se déroulera les 25 et 26 novembre 2016. Vous pouvez trouver en pièce jointe la brochure de l’évènement.
Après la Terminale Après la classe de Terminale, l’élève doit choisir une orientation post-baccalauréat conforme : aux intérêts disciplinaires ; au projet professionnel ; aux capacités scolaires et modes d’apprentissage. L’élève doit être attentif à ce qui pourrait faire échouer son projet. L’élève doit prévoir des solutions de repli. L’élève doit être acteur de son projet, curieux. Il doit interroger des étudiants, des professionnels, lire des revues spécialisées, consulter la documentation disponible au lycée et plus précisément au CDI mais aussi consulter les sites Internet dédiés à l’orientation comme le site de l’ONISEP. L’élève doit se poser 6 questions fondamentales : Quel métier plus tard ? Réfléchir en termes de domaines professionnels et/ou d’intérêts personnels. Combien d’années suis-je prêt à consacrer à mes études après le baccalauréat ? 2 ans, 3 ans, 5 ans, 8 ans, plus .... Qu’est-ce qui est le mieux pour moi ? Autonomie ? ou Encadrement ? Quels types d’enseignements m’intéressent ? Professionnalisé ? Théorique ? Puis-je par la suite changer de voie ? Combien coûtent ces études ? Mobilité des élèves de Chateaubriand Passée l’épreuve du Baccalauréat, l’orientation des nouveaux anciens élèves du Lycée se caractérise par un choix prononcé pour les filières les plus prestigieuses, signe de la qualité de l’enseignement dispensé pendant leurs plus jeunes années. Chaque année, la répartition géographique post-bac des élèves suit plus ou moins le schéma suivant : 30% France 30% Italie 30% Pays anglophones (Grande-Bretagne en majorité) N'hésitez pas à consulter le document ci-joint pour plus d'informations sur la mobilité de nos élèves. Attractivité de l’enseignement supérieur français L’attractivité de l'enseignement supérieur français (source AEFE) : Un enseignement très ouvert aux étudiants étrangers ; un enseignement de qualité ; les diplômes délivrés en France aux étudiants étrangers sont reconnus au niveau européen ; un enseignement qui s’exporte à l’étranger ; un enseignement plus accessible car beaucoup moins cher que les universités anglaises ou américaines ; une place importante accordée en France à la recherche scientifique ; une importante coopération entre les universités françaises et le monde des entreprises ; l’étudiant étranger bénéficie des mêmes avantages que l’étudiant français ; parler le français est un atout valorisant ; le cadre de vie en France est agréable. Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter la brochure “Étudier en France après le baccalauréat” : http://www.aefe.fr/sites/default/files/asset/file/etudier-en-france-apres-bac-edition-2015-2016.pdf ainsi que le site du CCC - ESIDOC : http://1270007t.esidoc.fr/rubrique/view/id/97?feature=website Nous vous invitions également à cliquer sur le lien spécifique AEFE pour l'accès au service Monorientationenligne de l’ONISEP : www.monorientationenligne.fr/aefe où des consultants apporteront des réponses personnalisées aux questions des élèves.
L’État français accorde de nombreuses bourses aux étudiants étrangers. Deux programmes de bourses d’excellence, Eiffel et Major, ont été mis en place par le Ministère des Affaires Etrangères. Plus de 20 000 bourses d’études et de stage pour étudiants et jeunes professionnels étrangers sont octroyées chaque année. Les bourses du gouvernement français recouvrent quatre prestations : l’allocation d’entretien, dont le montant est destiné à compenser les dépenses de la vie quotidienne. Elle peut ouvrir droit à une indemnité supplémentaire de logement ; l’allocation de voyage, qui comprend aussi la prise en charge des frais de retour ; la couverture sociale, qui résulte de l’affiliation du boursier à la Sécurité sociale étudiante s’il poursuit ses études dans un établissement agréé au régime général de la Sécurité sociale et s’il a moins de 28 ans. Dans tous les autres cas, ses frais de santé peuvent être pris en charge par des mutuelles étudiantes ; les frais de formation, frais pédagogiques,de déplacement entraînés par le programme des études, d’impression de travaux, de documentation. En outre, les boursiers du Gouvernement français sont dispensés des frais d'inscription en université La bourse Excellence-Major Les bourses Excellence-Major sont attribuées exclusivement à des bacheliers non français issus d’un lycée français pour une poursuite d’études relevant de l’enseignement supérieur en France. Ainsi les candidatures des élèves disposant de la double nationalité française-tierce ne peuvent pas être proposées. Les candidatures à la bourse Excellence-Major sont proposées par l’équipe enseignante et présentées par le chef d’établissement. La notion d’excellence est le critère essentiel de sélection des candidatures. Celle-ci repose sur les résultats scolaires de l’élève, sur la qualité de son projet d’orientation et sur sa motivation à poursuivre en France des études supérieurs longues et exigeantes. L’objectif de l’Agence est la réussite de l’élève dans le cursus choisi. Par conséquent, l’implication des équipes enseignantes et de la direction de l’établissement dans la finalisation du projet d’orientation de l’élève, ainsi qu’un dialogue suivi avec le candidat et sa famille sur les études supérieures et sur la vie en France sont essentiels à la réussite du projet. Compte-tenu de la durée d’attribution des bourses et afin d’éviter les défections dans les premières années, l’Agence est particulièrement attentive à la qualité des projets d’orientation et à l’appréciation du potentiel d’adaptation du candidat. La bourse Excellence-Major est attribuée pour 5 années maximum et ne finance pas les études au-delà du Master 2 ou équivalent. Critères d’éligibilité Les critères d’éligibilité pour l’obtention de la bourse Excellence-Major sont les suivants : ne pas posséder la nationalité française ; etre en classe de terminale dans un établissement d’enseignement supérieur français à l’étranger ; présenter d’excellents résultatrs scolaires ; élaborer un projet d’orientation dans l’enseignement supérieur français (université, classe préparatoire, Sciences Po…) ; désirer s’engager dans des études longues (Master 2 ou équivalent) dès l’obtention du baccalauréat ; formuler ses voeux d’orientation via l’application Admission post-bac ou les procédures particulières à certains établissements ; prendre connaissance des conditions de vie en France (modalité de logement, cout de la vie, culture et mode de vie...).