Vous êtes ici

Post-bac

Que deviennent les bacheliers de Chateaubriand?

Chaque année, la répartition géographique post-bac des élèves suit plus ou moins le schéma suivant : un tiers en France, un tiers en Italie, un tiers vers d'autres pays (Grande-Bretagne en majorité, mais aussi Suisse, Canada ou Pays-Bas).
En 2019, l'université est de loin la première filière de poursuite d'études de nos bacheliers. Cependant, quelle que soit leur destination, ils intègrent prioritairement de grandes universités (qui pratiquent une sélection par concours ou dossier), puis des classes préparatoires, des écoles d’ingénieur et Science Po. En savoir plus sur les poursuites d'études des bacheliers jusqu'en 2019.

Après la Terminale

Après la classe de Terminale, l’élève doit choisir une orientation post-baccalauréat conforme :

  • aux intérêts disciplinaires ;

  • au projet professionnel ;

  • aux capacités scolaires et modes d’apprentissage.

L’élève doit être attentif à ce qui pourrait faire échouer son projet.

L’élève doit prévoir des solutions de repli.

L’élève doit être acteur de son projet, curieux.

Il doit interroger des étudiants, des professionnels, lire des revues spécialisées, consulter la documentation disponible au lycée et plus précisément au CDI mais aussi consulter les sites Internet dédiés à l’orientation comme le site de l’ONISEP.

L’élève doit se poser 6 questions fondamentales :

  1. Quel métier plus tard ? Réfléchir en termes de domaines professionnels et/ou d’intérêts personnels.

  2. Combien d’années suis-je prêt à consacrer à mes études après le baccalauréat ? 2 ans, 3 ans, 5 ans, 8 ans, plus ....

  3. Qu’est-ce qui est le mieux pour moi ? Autonomie ? ou Encadrement ?

  4. Quels types d’enseignements m’intéressent ? Professionnalisé ? Théorique ?

  5. Puis-je par la suite changer de voie ?

  6. Combien coûtent ces études ?

Mobilité des élèves de Chateaubriand

Passée l’épreuve du Baccalauréat, l’orientation des nouveaux anciens élèves du Lycée se caractérise par un choix prononcé pour les filières les plus prestigieuses, signe de la qualité de l’enseignement dispensé pendant leurs plus jeunes années.

Chaque année, la répartition géographique post-bac des élèves suit plus ou moins le schéma suivant :

  • 30% France

  • 30% Italie

  • 30% Pays anglophones (Grande-Bretagne en majorité)

N'hésitez pas à consulter le document ci-joint pour plus d'informations sur la mobilité de nos élèves.

Attractivité de l’enseignement supérieur français

L’attractivité de l'enseignement supérieur français (source AEFE) :

  • Un enseignement très ouvert aux étudiants étrangers ;

  • un enseignement de qualité ;

  • les diplômes délivrés en France aux étudiants étrangers sont reconnus au niveau européen ;

  • un enseignement qui s’exporte à l’étranger ;

  • un enseignement plus accessible car beaucoup moins cher que les universités anglaises ou américaines ;

  • une place importante accordée en France à la recherche scientifique ;

  • une importante coopération entre les universités françaises et le monde des entreprises ;

  • l’étudiant étranger bénéficie des mêmes avantages que l’étudiant français ;

  • parler le français est un atout valorisant ;

  • le cadre de vie en France est agréable.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter la brochure “Étudier en France après le baccalauréat” ainsi que le site du CCC - ESIDOC 

Nous vous invitions également à cliquer sur le lien spécifique AEFE pour l'accès au service Monorientationenligne de l’ONISEP : www.monorientationenligne.fr/aefe où des consultants apporteront des réponses personnalisées aux questions des élèves.

Orientation